Ce site est visible uniquement en mode paysage, veuillez tenir votre iPad à l'horizontal.
background

Partenaire à forte valeur humaine ajoutée


Fermer

Une approche pragmatique au service des clients

Les domaines de la Business Intelligence et du Big Data évoluent sans cesse, créant de nouvelles possibilités mais aussi de nouveaux besoins pour les clients. Pour répondre à ces besoins, JEMS recherche en permanence des solutions innovantes, au travers de ses partenariats avec des éditeurs mais aussi grâce à la recherche et au développement. La R&D est le moyen d’acquérir une expérience dans des domaines pointus, tout en réalisant des projets concrets. Cette expérience supplémentaire, qui, bien souvent manque en France, donne une longueur d’avance à JEMS sur des tendances émergentes. 

Une recherche articulée sur deux axes

La R&D de JEMS se concentre sur deux thèmes : le Big Data et le MDM (Master Data Management). 

  • Concernant le domaine du Big Data, JEMS travaille notamment sur le machine learning, les algorithmes d’analyse linguistique et sémantique, et l’enrichissement des métadonnées dans les processus de construction de « lacs de données » (data lakes). En matière d’enrichissement, l’intérêt est de pouvoir croiser et corréler les données de l’entreprise, qu’elles soient internes ou externes.  
  • Concernant le MDM, les travaux portent notamment sur le rapprochement d’individus, la gestion des identités, et la gestion de l’historique et du prévisionnel. Actuellement, la plupart des logiciels de MDM ne permettent pas d’exploiter pleinement les données : contrôles trop simples, algorithmes prédéfinis, absence de règles de gestion de priorité dynamiques… JEMS veut combler ces carences, en élaborant par exemple une matrice de priorités pour dynamiser les calculs de scoring, ou encore des algorithmes de rapprochement plus performants. 

Une synergie laboratoires – terrain

En grande majorité, les travaux de R&D de JEMS trouvent leur source dans des problématiques rencontrées sur le terrain. En effet, les clients ont parfois besoin de solutions qui n’existent pas encore sur le marché. Pour y répondre et pour anticiper ces besoins, JEMS identifie les limites des logiciels existants, et cherche des solutions pour les repousser.

Cette proximité avec le terrain est même le but de la R&D : le groupe JEMS ne fait pas « de la recherche pour faire de la recherche », mais pour trouver de vraies solutions à des problèmes concrets. 

Les principaux défis 

Le principal défi rencontré lors de la recherche et du développement d’une solution est la stabilité de l’écosystème. Dans le domaine du Big Data, les environnements évoluent plus vite que dans la BI « classique ». Par exemple, différentes versions des langages de programmation apparaissent tous les mois. Soutenir le rythme rapide d’évolution de ces écosystèmes, notamment à travers un effort constant de veille, est un impératif absolu. Toutefois, l’objectif n’est pas de tester toutes les technologies : il faut réfléchir avant tout à l’utilité d’une technologie par rapport aux besoins du client, et offrir à celui-ci un environnement stable.

Exemples de cas clients

Big Data : les commentaires laissés par les clients sur les sites de réservation de chambres d’hôtel sont une source d’information précieuse. Les recherches de JEMS sur les algorithmes d’analyse linguistique et sémantique ont permis aux sites de réservation d’automatiser l’analyse de ces commentaires et de détecter si leur tonalité est positive ou négative. L’enjeu était de bien prendre en compte le contexte des mots utilisés, de manière, par exemple, à différencier « la chambre était petite » (tonalité négative) et « la chambre n’était pas petite » (tonalité positive). Il fallait aussi que les algorithmes soient suffisamment souples pour pouvoir gérer les fautes d’orthographe et erreurs de langage des utilisateurs.

MDM : un client avait coutume de mettre à jour son référentiel en masse, chaque année. Mais à l’usage, il a compris qu’une mise à jour annuelle était insuffisante pour calculer des prévisionnels de vente précis. JEMS est donc intervenu sur ce processus de mise à jour, de manière à permettre d’anticiper la saisie des modifications.

R&D : des moyens pour des résultats

Le montant des investissements en R&D du groupe JEMS s’élève à 400 000 euros par an. Ils permettent de mobiliser 10 personnes pour développer des solutions innovantes, et de nouer des partenariats technologiques avec des éditeurs logiciels et des laboratoires de recherche.  

Ces moyens portent leurs fruits : ils permettent à JEMS de maintenir son avance, et ont contribué en 2015 à sa labellisation « BPI excellence » pour la sixième année consécutive.