Publié le 07/06/2024

D’études en statistiques jusqu’aux Jeux Paralympiques

Cet été, la France sera scrutée par le monde entier à l’occasion des Jeux de la XXXIIIème olympiade et des XVIIème Jeux Paralympiques d’été. Durant cette période, de nombreux athlètes voyageront à travers le globe pour participer à la plus belle compétition sportive qui existe. Même si l’on pense avant tout aux sportifs, il n’y a pas qu’eux qui nous permettront de vibrer. Les bénévoles, les volontaires, les spectateurs, tous auront un rôle à jouer, y compris les officiels, à l’image des arbitres, des juges, des observateurs et des officiels techniques. C’est au sein de cette dernière catégorie que se trouve mon rôle lors de cet événement. 

 

Faire d’une passion un objectif

Remettons un peu de contexte : je suis Mathieu GAULTIER, j’ai 29 ans, je suis consultant data au sein de la société JEMS et lors des mois d’août et septembre, je serai à Paris en tant que NTO (National Technical Officer) pour les Jeux Paralympiques de Paris 2024. 

Tout a commencé, il y a de nombreuses années lorsque je jouais et j’entraînais dans mon club de basket. Je me posais toujours la question, « Comment pourrais-je améliorer mon jeu ou les performances de l’équipe ? » En me renseignant, j’ai découvert l’univers des statistiques et j’ai orienté mon parcours universitaire autour de cette thématique en effectuant un DUT Statistique et Informatique Décisionnelle (devenu depuis BUT SD) ainsi qu’un Master en Informatique et Statistique pour avoir les méthodologies d’analyses de données, mais également savoir retranscrire la data en éléments pertinents et intelligibles. 

En parallèle de mes études, j’ai continué à me renseigner sur l’utilisation de la donnée dans le monde du sport, aussi bien en France qu’à l’étranger. C’est ainsi qu’il y a 10 ans, à la suite d’un match de l’équipe de France où j’étais spectateur, j’ai décidé d’aller échanger avec le responsable de la partie statistiques des compétitions à la Fédération Française de Basket-Ball (FFBB). Au fil du temps et après d’autres échanges, il m’annonce que le club de l’ASVEL Féminin recherche un statisticien pour saisir les actions du match en temps réel et qu’il peut me mettre en contact avec les dirigeants. Une opportunité que je n’ai pas manquée ! J’ai ainsi pu discuter avec le club et prendre ma place à la table de marque en tant que statisticien pour l’équipe professionnelle de basket féminin de Lyon en 2014.  

Avec le temps, de nouvelles opportunités me permettent de faire en plus des matchs de l’ASVEL Féminin, des matchs internationaux, aussi bien de l’équipe de France que d’autres nations mondiales au cours de tournois, championnats ou autres matchs de préparation. Avec notamment en points d’orgues : le Championnat d’Europe Féminine en 2021 à Strasbourg, le doublé championnat/coupe d’Europe avec le club en 2023 et maintenant les Jeux Paralympiques, sans oublier la préparation lors du TQP (Tournoi de Qualification Paralympique) à Antibes il y a quelques semaines.

 

Retranscrire le terrain en données statistiques

On me demande souvent ce que je fais pendant les matchs – tout en ayant peur d’être perdu – parce que la data, même si l’on en entend beaucoup parler, reste très abstraite à comprendre. Pour démystifier mes tâches et l’expliquer de façon simple, je retranscris ce qui se passe sur le terrain en temps réel sur un logiciel afin d’avoir une liste de toutes les actions ayant lieu. À l’image d’une recette de cuisine, chaque action doit avoir lieu pour passer à la suivante : par exemple, un tir est obligatoirement suivi de l’information « marqué ou raté » et si celui-ci est marqué, est-ce via une passe décisive.  

Si cela semble complexe à faire, la méthodologie que nous utilisons est la suivante : nous travaillons en binôme, un aboyeur (la personne qui annonce toutes les actions du match) et un cliqueur (qui saisit ces actions). Si certains se spécialisent, au sein du club, nous avons la double compétence ce qui permet de faciliter la communication entre nous, mais également d’énoncer les actions dans l’ordre de saisies sur l’outil de prise de statistiques.  

Afin que les données saisies en France soient homogènes, des formations ont lieu chaque année pour clarifier les règles et donner une définition à chacun des termes référencés dans le logiciel. Si une réunion a lieu annuellement pour les championnats nationaux, pour la partie internationale, le processus est un peu plus complexe. En effet, il faut justifier de deux ans minimums d’ancienneté et également suivre un cursus d’apprentissage auprès de la Fédération Internationale de Basket-Ball (FIBA) afin d’obtenir un diplôme valable deux ans. À chaque passage, des trainings sur les méthodes de prises de statistiques lors des matchs sont à suivre pour ensuite valider un QCM en anglais avec une note minimale de 75%. 

Exemple de feuille de stats

 

Une utilisation plus diversifiée

Le sens de l’observation, la communication, mais surtout la rigueur sont des compétences primordiales.  Effectivement, les statistiques des matchs sont utiles pour les coachs et les staffs des équipes dans un but d’analyse de la performance, mais également pour les agents de joueurs pour aider à valoriser l’apport d’une personne dans une équipe.  

Un autre aspect important est la mise à disposition en temps réel des données sur les plateformes de suivi de scores en ligne, ce qui permet aux internautes ou aux utilisateurs d’application de suivre le cours du match. Un dernier impact non négligeable quant à la nécessité d’être rigoureux est le lien entre les sites de paris sportifs et les data collectées puisque lors d’une mise sur une victoire de 10 points ou plus le calcul de l’écart se fera en fonction du score sur le logiciel. En cas d’erreur, cela peut donc entraîner des répercussions économiques importantes. 

Pour conclure, l’opportunité de participer en tant qu’officiel à un événement majeur comme les Jeux Paralympiques de Paris 2024 est la concrétisation d’un rêve et la suite d’un parcours pour lequel j’ai travaillé ces dernières années. A travers ces expériences, j’ai découvert l’importance des data dans le sport, tant pour les athlètes et les équipes, que pour les fans et instances.  Je vais pouvoir représenter les valeurs paralympiques qui me sont chères et j’ai hâte de vivre les émotions d’une telle compétition.